Vous êtes ici : AccueilActivitésCommuniquésForum des droits de l'Homme d’Essaouira : « La force de la culture contre la culture de la violence »

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

  • Réduire
  • Agrandir

Forum des droits de l'Homme d’Essaouira : « La force de la culture contre la culture de la violence »

Pour la huitième fois consécutive, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) participe au Forum des droits de l’Homme organisé les matinées du 21 et 22 juin 2019 à Essaouira par le Festival Gnaoua et Rythmes du Monde d’Essaouira, le CNDH et l’Université Mohammed V de Rabat.

Organisée en marge du festival Gnaoua, cette nouvelle édition du forum des droits de l’Homme est placée sous le thème « La force de la culture contre la culture de la violence ». Ce sera une occasion pour les intervenants nationaux et internationaux de débattre, d’échanger et de réfléchir ensemble sur la responsabilité et le rôle de l’acteur culturel dans la lutte contre la violence et le discours de haine.

Artistes, académiciens et acteurs politiques et associatifs auront deux matinées de débat, d’échange et de réflexion et de témoignages dans le cadre de deux panels : « Violences, entre origines et matérialisations actuelles » et « Le rôle de la culture et l’acteur culturel».

La séance d’ouverture du Forum sera marquée par la participation de Mme Amina Bouayach, présidente du CNDH. « Le devoir de tolérance, plus qu’une qualité sociale, ou une vertu morale, est au cœur des sociétés libres, où le sens du civisme et du vivre-ensemble contribuent, chaque jour, à nourrir la démocratie et l’Etat de droit » a souligné Mme Bouayach dans son édito publié à cette occasion.

Par ailleurs, M. Abdelkader Zraih, membre du CNDH interviendra dans le cadre du premier panel sur le thème « Retour sur l’appel à la tolérance, initiative internationale lancée à l’occasion de la visite du Pape François au Maroc ».

Pour rappel, le CNDH participe depuis 2012 au Forum des droits de l’Homme du festival Gnaoua. Après deux premières éditions consacrées successivement à la jeunesse et à la culture, l’Afrique a constitué trois ans durant la thématique centrale du forum (histoire, femmes et diasporas africaines). La sixième édition était consacrée aux liens entre le digital et la culture et l’édition de 2018 a été consacrée à la thématique de l’égalité et la parité.

 

Haut de page