Vous êtes ici : AccueilCNDH Maroc, en sa qualité de président du groupe de travail du RINADH sur la migration, a été félicité pour sa contribution à l’élaboration de la déclaration et du plan d’action du groupe de travail du RINADH sur la migration

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

  • Réduire
  • Agrandir

CNDH Maroc, en sa qualité de président du groupe de travail du RINADH sur la migration, a été félicité pour sa contribution à l’élaboration de la déclaration et du plan d’action du groupe de travail du RINADH sur la migration

Les travaux de la 12ème Conférence biennale du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’Homme (RINADH) ont été sanctionnés par l’adoption de la Déclaration du Caire sur le «Pacte mondiale sur la migration (PMM) : vision commune des INDH africaines, opportunités et défis de sa mise en œuvre» le 6 novembre 2019 en Egypte.

Dans ce cadre, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), en sa qualité de président du groupe de travail du RIANDH sur la migration, a été félicité pour l’élaboration de la première version de ladite « Déclaration du Caire ».

Cette feuille de route, approuvée par les participants à la 12ème Conférence biennale, comprend 46 points qui traduisent la volonté et l’engagement des INDH à promouvoir et à protéger les droits des migrants en général et à contribuer à la mise en œuvre du PMM en particulier.

La Déclaration du Caire souligne l’universalité, interdépendance et l’inaliénabilité des droits de l’Homme, y compris les droits des migrants. Elle rappelle également que les Etats sont les premiers responsables de respecter et protéger les droits de l’Homme de tous les individus qui se trouvent sur leurs territoires et sous leurs juridictions sans discrimination.

Dans le même contexte, la Déclaration a mis la lumière sur l’importance primordiale du PMM qui préconise une approche commune des migrations internationales dans toutes ses dimensions. Par ailleurs, la Déclaration salue l’initiative de Forum international d’examen qui se tiendra en 2022, en tant que plateforme intergouvernementale au sein de laquelle les Etats membres peuvent débattre et s’informer mutuellement des progrès réalisés dans la réalisation de tous les objectifs prévus par le PMM.

En marge de cette conférence, Amina Bouayach, Présidente du CNDH a tenu des réunions avec Carlos Negret Mosquera, Président de la  GANHRI et le Defensor del Pueblo de Colombie, Gabriel Almeida du Réseau européen des INDH, Katharina Rose, Représentante de la GANHRI à Genève, Andrea Kampf, représentante de la Task force à la GANHRI sur la migration et Joseph Whittal, Président de la Commission des droits de l’Homme et de la justice administrative du Ghana.
Il est à noter que cette conférence a été marquée par la participation de 180 personnes, parmi lesquels des présidents et des représentants de 41 INDH en plus des représentants des autorités et des ONG égyptiennes, ainsi que des représentants des organismes régionaux et internationaux notamment de l’OIM, le HCDH, l’UA, la CADHP, etc.

Il convient de rappeler finalement que la 12ème Conférence biennale du RINADH a été organisée conjointement par le RINADH et le Conseil national des droits de l’Homme d’Egypte du 3 au 6 novembre 2019 au Caire, Egypte.