Vous êtes ici : AccueilActualitésForum mondial des droits de l'Homme : des défis internationaux et des questions d’ordre universel marquent les travaux de cette deuxième édition

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

11-10-2019

Genève: le CNDH participe à la Consultation mondiale sur le rôle des INDH dans (...)

Lire la suite

08-10-2019

Egypte : Le CNDH participe au congrès sur « Les législations et les mécanismes (...)

Lire la suite

01-10-2019

Participation de la Présidente du CNDH la table ronde de haut niveau sur "la (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Forum mondial des droits de l'Homme : des défis internationaux et des questions d’ordre universel marquent les travaux de cette deuxième édition

 

  

Le Maroc a accueilli du 27 au 30 novembre 2014 à Marrakech la deuxième édition du Forum mondial des droits. Des milliers de personnes et de militants des droits humains se sont réunis le vendredi 27 novembre pour la cérémonie d'ouverture du Forum, inaugurée par une lettre Royale qui a souligné les importantes réalisations et les défis en matière des droits humains au Maroc et dans le monde et a annoncé officiellement l’adhésion du Maroc au deuxième protocole facultatif à la Convention internationale contre la torture, ouvrant ainsi la porte à la mise en place du mécanisme national de prévention de la torture.

Le Forum a été l'occasion d'attirer l'attention sur certains défis urgents internationaux en matière des droits de l'homme. Il a exhorté les Etats à redoubler d'efforts pour promouvoir et protéger les droits humains et à respecter leurs engagements internationaux dans ce domaine. Cette plateforme de débat international a permis d’aborder différentes questions telles que la primauté du droit, les droits des individus et des communautés, l'égalité entre les hommes et les femmes, la violence à l’égard des femmes à travers le monde, la prolifération de l'extrémisme et de la haine dans le monde, la transparence et la bonne gouvernance et leurs rôles dans la consolidation de la démocratie, l'universalité des droits de l'homme, etc.

Les droits des femmes, les droits environnementaux, les droits de l'enfant, la liberté d'expression, les traditions religieuses et les droits humains, l'Internet, les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), l'abolition de la peine de mort, le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion, les entreprises et les droits humains, et d'autres questions relatives aux droits de l'homme, ont été ouvertement débattues par des experts, des professionnels, des universitaires, des représentants de la société civile, des acteurs privés ou publics, étudiants etc.

 

Cette importante réunion internationale à permis par ailleurs de jeter la lumière sur les récents développements nationaux, régionaux et internationaux en matière de torture, de crimes de guerre et de graves violations des droits de l'homme, d'impunité et de responsabilité au niveau international, de protection des journalistes en particulier dans les zones de conflits armés et des foyers de tension ...

 

Que ce soit au niveau des débats thématiques, des événements spéciaux, des activités autogérées qu’au niveau des formations ou des manifestations culturelles, les différentes activités du Forum ont été marquées par un débat libre, parfois virulent mais très serein, l'échange d'expériences et des meilleures pratiques dans le domaine, des manifestations, des moments de solidarité, des consensus mais aussi des dissensus.

 

Intervenant à la séance de clôture de cet événement planétaire, Mme Navy Pilay a mis en exergue l’importance de la contribution des pays du Sud au renforcement des droits de l’Homme dans le monde. Elle a indiqué à cet égard que l’organisation respectivement par le Brésil et le Maroc de la première et la deuxième édition du Forum et l’intention d’organiser la troisième édition en Argentine dénote que les droits de l’Homme ne sont pas l’apanage d’un groupement, d’une culture ou d’une civilisation. ‘C’est un héritage partagé entre l’humanité dans son ensemble’ a-t-elle dit.

Elle a par ailleurs salué la forte implication des acteurs de la société civile dans les travaux du forum, ainsi que la mobilisation des jeunes volontaires dans l’organisation, exprimant son souhait de voir ces jeunes prendre la parole lors de la prochaine édition de ce rendez-vous international des droits de l’Homme.

 

Pour sa part, M. Driss El Yazami, président du CNDH qui a indiqué qu’après quatre jours de débats et de discussion, les acteurs des droits de l’Homme reprendront leur combat quotidien pour la liberté et la dignité de tous nos frères humains. ‘Nous allons continuer, nous n’allons pas renoncer à nos rêves ni à a nos valeurs ni à nos convictions. Nous allons persévérer, pacifiquement, unis et divers, tolérants à l’égard de nos divergences, prêts, en permanence à l’écoute, habités par cette utopie d’une humanité fraternelle et solidaire, d’une universalité à la fois ferme et ouverte’ a-t-il souligné.

Le FMDH en chiffres :

Le Forum a accueilli plus de 7000 participant(e)s en provenance de 95 pays. Ces derniers ont débattus de plus de 100 thématiques dans le cadre de 160 activités dont 50 forums thématiques et 41 activités autogérées, 20 manifestations culturelles, 11 sessions de formation et 6 expositions.

 

Les débats du Forum ont été largement médiatisés et relayés par 397 journalistes notamment à travers la télévision et la radio du Forum installées sur Internet et les publications sur les réseaux. En tout, ce sont 30 millions de vues qui ont été totalisées à travers ces supports.

 

Haut de page