Vous êtes ici : AccueilActualitésDans sa Déclaration à l'ouverture de la 65ème session de la CADHP : le RINADH salue l'action du groupe de travail sur la migration présidé par le CNDH

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

04-11-2019

Assemblée générale du RINADH : Le CNDH réélu membre du Comité directeur au (...)

Lire la suite

04-11-2019

Assemblée générale du RINADH : Adoption du plan d’action du groupe de travail (...)

Lire la suite

04-11-2019

Assemblée générale du RINADH : Adoption du plan d’action du groupe de travail (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Dans sa Déclaration à l'ouverture de la 65ème session de la CADHP : le RINADH salue l'action du groupe de travail sur la migration présidé par le CNDH

Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), représenté par sa présidente, Amina bouayach, a participé à la séance d'ouverture de la 65 ème session de la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples (CADHP) qui s'est tenu le 21 octobre 2019 à Banjul (Gambie). A l'occasion de cette séance d'ouverture qui coïncide avec la commémoration de la journée des africaine des droits de l'Homme, le Reséau des institutions nationales africaines des droits de l'Homme (RINADH) a fait iune déclaration dans laquelle il a exprimé ses préoccupations quant au rétrecissement de l'espace démocratique en Afrique.

Conscients de l'importance de la migration et des défis et avantages qui en résultent, le RINADH a exrpimé son intention de  consacrer sa prochaine conférence biennale qui se tiendra en novembre prochain au Caire à cette question, en mettant un accent particulier sur le Pacte mondial sur les migrations adopté à Marrakech l'année dernière. Le RINADH a salué l'action du groupe de travail sur les migrations, présidé par le CNDH qui a élaboré un plan d'action afin que les INDH africaines puissent jouer un rôle plus important dans la protection et la promotion des droits des migrants. À cette occasion, le RINADH a exhorté " les États africains à mettre en œuvre ce pacte" et a inviter" leurs INDH respectives à s'engager davantage dans les processus de suivi et de mise en œuvre".

Le RINADH a rappelé par ailleurs la Déclaration de Marrakech adoptée par les institutions nationales des droits de l'homme lors de la 13èmeConférence Internationale de l’alliance Globale des Institutions Nationales des Droits de l’Homme tenue en octobre 2018. Au cours de la conférence, des point suivants ont été débattus notamment ;  des éléments cruciaux d'un environnement favorable ; comment surveiller l'espace civique et les menaces qui pèsent sur lui ; comment protéger les défenseurs des droits de l'Homme; comment protéger spécifiquement les femmes défenseures des droits humains ; comment protéger les INDH qui sont elles-mêmes des défenseurs des droits de l'homme ; et comment développer une communication efficace sur les droits de l'homme ainsi que la promotion de récits positifs.

Aussi, le RINADH exige une protection efficace des défenseurs des droits de l'homme et invite tous les acteurs concernés à soutenir la réalisation de l'esprit incarné par la Déclaration de Marrakech.

Télécharger la Déclaration du RINADH

 

Haut de page